GALERIE JEUNE CRÉATION

ASSEMBLAGE


2017   03.11 - 01.12

exposition collective avec Camille Brée et Mara Fortunatović,
commissariat Jeanne Barral

La première édition du prix Jeune Commissariat a été remis le 21 juillet dernier, par un jury composé d’artistes membres de Jeune Création ainsi que de deux commissaires indépendantes, Marie Cantos et Maryline Robalo. C’est le projet proposé par Jeanne Barral, et intitulé Assemblage qui a été retenu. Ce projet bénéficie du soutien financier et technique de l’association. L’exposition se déroulera du 3 novembre au 1er décembre 2017 à la galerie Jeune Création, sur le site des Grands Voisins.


Assemblage est née de l’invitation par la curatrice Jeanne Barral à trois artistes – Mathieu Bonardet, Camille Brée et Mara Fortunatović – à intervenir ensemble dans les deux espaces de la galerie Jeune Création. Ils ont mis en place un protocole pour faire se rencontrer leurs œuvres, en proposant une installation commune.

Mara Fortunatović travaille l’inframince, utilise les codes de l’atelier pour semer une confusion de formes. Camille Brée intervient dans le lieu par des gestes discrets qui déplacent la perception du spectateur vers l’espace lui-même. Mathieu Bonardet engage tout son corps dans des dessins à la mine graphite. Par certains aspects, leurs travails se ressemblent. Certaines similitudes sont évidentes : l’attention portée à l’espace, mais aussi au corps qui l’occupe ; la simplicité des formes ; le choix de la non couleur.

En présentant trois artistes aux univers formels proches, cette exposition fait le pari de mélanger les pratiques et de faire une œuvre en commun, sans pourtant nier les spécificités de chacun. Le parcours s’efforce de penser des liens forts, dans lesquels chaque intervention est délibérée, et vient souligner le travail des autres. L’exposition ne cherche ni la fusion, ni l’équilibre, mais le maintien d’une forme de tension entre les univers des trois artistes.

En noir et blanc, dans une grande économie de moyens, l’exposition se pense comme une chorégraphie dans laquelle les corps sont la mesure de ce qui se donne à voir, où le regard glisse, vagabonde, ricoche sur les murs, le sol, le plafond, dessine des pirouettes, des diagonales de lumière et des reflets, en lien avec la danse, le mouvement, et l’architecture, en renouvelant les perspectives, points de fuite et lignes d’horizon.

L’algeco est le lieu des individualités et des objets rassemblés, qui dialoguent sans encore se confondre. Des pièces emblématiques du travail de chacun sont présentées. Une série de dessins de Mathieu Bonardet propose une succession de diagonales d’angles différents. La pièce Abiscissa linea (2015) de Mara Fortunatović, posée le long du mur, rappelle l’univers de l’atelier, tout comme ses rouleaux de papier en acier.

Dans la galerie, les trois artistes proposent des interventions radicales pensées de façon commune pour le lieu. Le résultat brouille la frontière entre 2D et 3D, met les murs à plat, et le sol au plafond, joue sur l’ambiguïté des matériaux utilisés (papier/acier), modifie l’espace, en se servant de la lumière, et des cimaises, bref imprime une nouvelle trajectoire du regard.
Jeanne Barral

Galerie Jeune Création, 74 avenue Denfert-Rochereau 75014 Paris
www.jeunecreation.org