07.2022
Isométrie, exposition personnelle, commissariat : Elora Weill-Engerer, du 01.07 au 24.09 à la galerie ETC (Paris) — Vernissage le vendredi 1er juillet de 18h à 21h.




03.2022
L’exposition collective LE PARTAGE D’UNE PASSION POUR LE DESSIN dévoile un ensemble exceptionnel de 90 dessins, entrés dans les collections de l'École grâce à la générosité de l'association « Le Cabinet des amateurs de dessins des Beaux-Arts de Paris ». L'exposition est organisée à l'occasion des quinze ans de l'association, qui a permis d'acquérir plus de 200 chefs-d'œuvre depuis 2006.
Mathieu Bonardet fut le premier Lauréat du Prix du dessin contemporain créé en 2013, récompensant un jeune artiste des Beaux-Arts de Paris dont une œuvre est offerte et vient enrichir à cette occasion le fonds de l’École.
Elle débutera le 22 mars et durera jusqu’au 24 avril 2022 aux Beaux-Arts de Paris — Vernissage le mardi 22 mars de 18h à 21h.


03.2022
Nouvelle représentaiton par la galerie ETC à Paris.

L’exposition collective On Paper qui intégrera le dessin Pyramide III — au côté du travail de Stéphane Bordarier, Alan Charlto, Claude Chaussard, René Guiffrey, Albert Hirsch, Charles Pollock et Max Wechsler — marquera la première collaboration avec la galerie.
Elle débutera le 19 mars et durera jusqu’au 30 avril 2022 à la galerie ETC — Vernissage le samedi 19 mars de 14h à 20h.


02.2022
L’ensemble de dessins Gouffres 1-x, 2016 est présenté du 28 février au 5 juin 2022 au Museum of Art of Pudong, Shanghai dans le cadre de l’exposition The Territories of Water - 水之域.

Après le succès des Territoires de l'eau conçue avec le musée du quai Branly - Jacques Chirac présentée à Wattwiller l'été 2021, le riche dialogue entre la collection d'art contemporain de la Fondation et les œuvres extra-européennes de la grande institution parisienne se poursuit sur le sol shanghaien au coeur du nouveau musée conçu par Jean Nouvel dans la mythique baie de Pudong.
 

Voir les coulisses de l'exposition


12.2021
Le travail de sculpture I/U apparait dans le catalogue monumental et richement illustré du ZKM | Karlsruhe. Ce volume aborde la sculpture moderne d'un point de vue spatial, l'interprétant à travers le contour, le vide et la lévitation plutôt que par les catégories conventionnelles de volume plein, de masse et de gravité.



10.2021
ÉCOUTE VOIR, exposition collective du vendredi 15 octobre au dimanche 21 novembre 2021 au Palais des Beaux-Arts de Paris.
Le dessin Endless Road V, 2010, acquis par l’école en 2013 y est présentée.



«Cela a beau ne pas être la première fois, il est toujours surprenant de se faire interpeller par un tableau, où l’auteur a choisi de faire figurer un énoncé, quel qu’il soit. Que le tableau s’y raconte lui-même ou se fasse l’écho de la prose du monde, qu’il interroge l’acte de voir et la représentation, mette en cause l’existence de qui le regarde ou prenne celui-ci à témoin de la sienne, qu’il projette son spectateur (son vis-à-vis) dans l’imaginaire sans pour autant recourir à l’image, c’est bien toujours à lui, à nous, qu’il s’adresse. Quel que soit le registre adopté – grave ou drôle, poétique ou trivial, charmeur ou provocant – , un tel tableau suscite une situation de réflexivité et sans jouer au miroir, il me regarde, à savoir qu’il me rend mon regard autant qu’il me concerne. Plus encore qu’un autre, un tableau qui parle attend une réponse ; refusant le détour, il ne permet pas l’esquive.» Guitemie Maldonado.


07.2021
Deux scénarios pour Une collection présente un panorama exhaustif des œuvres récemment acquises par le Frac Normandie Rouen en proposant deux accrochages successifs dont les articulations et approches peuvent s’apparenter à deux scénarios distincts, à deux écritures.
Alors que le premier donne à voir, de manière sensible, différentes manières de représenter, mettre en scène le corps, la nature et la matière, le deuxième d’apparence plus conceptuelle, est guidé par la question du dispositif et agit comme un envers du décor.

Ma pièce Fracture II y est présentée.

Photo : Marc Domage / Frac Normandie – site de Rouen (2021).

L’exposition rassemble les oeuvres de :
Ingrid Berger, Katinka Bock, Mathieu Bonardet, Ulla Von Brandenburg, Broomberg & Chanarin, Lynne Brouwer, Thomas Cartron, Jagna Ciuchta, Le Collectif d’en Face, Anne Collier, Dominique De Beir, Morgane Fourey, Marina Gadonneix, Nikolaus Gansterer, Marc-Antoine Garnier, Agnès Geoffray, Geert Goiris, Joseph Grigely, Raphaël Grisey, Christophe Guérin, Florim Hasani, Albane Hupin, Pierre Joseph, Hiwa K, Barbara Kasten, Julien Lelièvre, Élodie Lesourd, Mac Adams, Manuela Marques, Mathieu Mercier, Marianne Mispelaëre, Géraldine Millo, Matan Mittwoch, Karl Nawrot, Constance Nouvel, Estefanía Peñafiel Loaiza, Aurélie Pétrel, Diogo Pimentão, Julien Prévieux, Isabelle Prim, Eileen Quinlan, Sébastien Rémy, Sébastien Reuzé, Sebastian Riemer, Gilles Saussier, Timothée Schelstraete, Joachim Schmid, Pierre Seiter, Slavs And Tatars, Cally Spooner, Éric Tabuchi, Laure Tiberghien, Julie Tocqueville, François Trocquet, Francisco Tropa, Thu-Van Tran, Frédéric Vaesen, Erik Van Der Weijde, Ian Wallace — Scénario 2 : Plan, image, séquence débutera le 3 juillet et durera jusqu’au 12 septembre au frac Normandie-Rouen


01.2021
L’exposition très collective Varia, rassemblant les oeuvres de : Arthur Aeschbacher, Adam Adach, Bernard Aubertin, Denise Aubertin, Mathieu Bonardet, Frédéric Bruly-Bouabré, Nicolas Chardon, Alan Charlton, Mathieu Cherkit, Jean Claus, Vincent Corpet, Odonchimeg Davaadorj, Paul Armand Gette, Robert Heitz, Eugène Leroy, Maurice Marinot, Victor Mutale, Louis Nonis, Marielle Paul, Huang Yong Ping, François Ristori, David Scher, Michel Seuphor, Benjamin Swaim, Christelle Téa, Barthélémy Toguo, David Tremlett, Michel Verjux, Martin Wilner, Yan Pei-Ming et Sun Xue — débutera le 9 janvier et durera jusqu’au 27 février à la galerie Jean Brolly


01.2020
L’exposition Quelque chose noir dont le commissariat est assuré par Fanny Lambert est prolongée jusqu’au 31 janvier. Un catalogue paraîtra au printemps.